Bruno de La Rocque et les racines métèques

Quand on est fils de métèque, on n’est plus métèque, c’est le nouvel avis (changeant ?) de Bruno de La Rocque.

Copie de commentaires sur son journal Facebook :

à cette adresse :
"https://www.facebook.com/bruno.delarocque/posts/1803045459790369"

« en trois mots il constate qu’il est français (naissance, école, sport, citoyenneté…). »

Donc ce serait par la naissance, l’école, le sport et/ou la citoyenneté qu’on serait (ou deviendrait) français.

N.B. que je compte quatre mots et non trois, et vous ? et que Bruno de La Rocque ne dit pas si ces 4 conditions pour être français sont cumulatives ou simplement alternative.

Observation : ce n’est pas par le service militaire qu’on devient français, car le service de la France pendant plusieurs années dans les rangs de la Légion Étrangère ne vous donne même pas un droit automatique à une carte de résident ou autre titre de séjour (il lui faut un certificat de bonne conduite discrétionnairement octroyé), et encore moins à la nationalité française !

 
 
 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s