Sur Caquebook, indépendance et décolonisation, mémoire et souvenirs de La Rocque

Contexte : combats indépendantistes et/ou actions terroristes dans l’AFN.

Commentaire dans son intégralité :

9f9e418e50fe345a97e30b8c8867306c« J’ai repensé cette nuit (les nuits de vieux sont assez facilement insomniaques), Vlad, à nos échanges. Et à ce qui est pour moi, comme pour beaucoup d’hommes de 74 à 80 ans, un sujet qui n’est pas épuisé, qui n’est pas entré dans une conscience nationale sereine, qui pour certains s’accompagne de cauchemars nocturnes, qui a divisé la Nation (et la divise encore, la preuve !…). J’ai repensé à ce que la pudeur ou la protection de questions très personnelles et sentimentales conduit à respecter.

Sur ce dernier point, ce à quoi j’ai repensé cette nuit, et qui concerne à la fois mes activités en vue d’accueil de "rapatriés" (je mets entre guillemets car ce furent surtout des expatriés de leur terre natale, cela écrit de ma part en dehors de toute connotation de légitimité coloniale ou non), mais aussi -et surtout- une relation cassée par l’issue de cette dernière phase de la guerre d’Algérie ; ce que ma mère m’a caché durant des années à partir du moment où elle a compris que je voulais me marier, que c’était en Normandie et que la fiancée était normande. Mon père m’a révélé cela deux ans avant sa mort, il y a donc dix ans. Et les liens que j’ai établis avec la blogueuse Aquatinte, par commentaires mais, surtout par courriels (avec parfois une conversation téléphonique), sont liés à cela : elle a été l’unique, le seul témoin, d’une reprise de contact de ma part avec une famille connue en Algérie, avec des souvenirs très personnels… Et la joie de retrouver un ado devenu agriculteur retraité… qui "aide", qui conseille (et y va de temps à autre) les agriculteurs algériens installés là où sa famille était "petits colons" sur les hauts-plateaux… »

Écrit par : BL | 21/04/2015

Un commentaire de La Rocque sous un article sur la répression coloniale en Algérie et la repentance, dont l’auteur est ancien militaire de carrière aux opinions très « droitistes » sur la Nation, un article qui se conclut ainsi :

« Ce pays [la France] est devenu un pays de honte, dirigé par gens indignes prenant un malin plaisir à salir son passé, à discréditer son âme. »

simplement parce que ses dirigeants reconnaissent la réalité des massacres des algériens qui se battaient pour l’indépendance de leur pays (qu’ils obtiendront moins de 20 ans plus tard) et que le secrétaire d’Etat chargé des Anciens Combattants vient de rendre hommage aux victimes algériennes de la répression.

 
Sur le même sujet :
Les admirateurs de Hélie Denoix de Saint Marc

 
 
 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s