Droit d’asile, valeur chrétienne et valeur républicaine

Mais point trop n’en faut comme dit Eric Zemmour.

Horia Sima
Où l’on voit que la différence entre les Croix-de-Feu et les légionnaires de l’Archange Michel se résume à : le colonel François de La Rocque étant républicain alors que Corneliu Codreanu était royaliste.

A la Conférence d’Évian (1938), par exemple, combien de visas pour droit d’asile ont-ils été délivrés ? Et le paquebot Saint Louis refoulé d’Amérique (1939)…

"Le refoulement odieux des Juifs par les démocraties occidentales"

croix_de_feu_KKK
 
 
Car comme le disait le colonel François de La Rocque, un modèle probable pour Eric Zemmour, il y avait une menace pour la nation :

« Par milliers, des Israélites sans feu ni lieu ont envahi l’Alsace, la Lorraine, les faubourgs parisiens au plus grand préjudice de nos populations laborieuses et de la moralité publique. D’autre part, Léon Blum et ses équipes frelatées ont littéralement encombré les cabinets ministériels, les postes importants et rémunérateurs d’une clientèle israélite le plus souvent révolutionnaire, parfois allemande ou naturalisée de fraîche date et indiscrète. »

Le Petit journal, 7 avril 1938, rééd. 5 octobre 1940

Garde de Fer
 
 
L’attrait d’un mouvement fasciste dans un pays d’Europe centrale (la Garde de fer), témoignage (d’un jeune juif) :

« En imitant Mussolini, elle [la Garde de fer] avait converti et mobilisé des foules de paysans, bourgeois, prêtres, lycéens, ouvriers des grandes usines, étudiants musclés et intellectuels prestigieux. Je me rappelle une de ces foules. Je savais qu’elle devait défiler dans la rue, j’entendais les clameurs et ne pus m’empêcher de courir à la fenêtre. Rien ne se compare au chant saccadé, au hurlement prolongé, aux slogans criés d’une masse où chacun disparaît, n’est plus lui-même mais un simple élément du tout. Quelqu’un la haranguait. Il disait une phrase : on hurlait. Il disait une autre phrase : on hurlait de nouveau. Des hommes en uniforme couraient autour de la foule, portant des banderoles. Si je n’avais vu et entendu leurs chants hostiles et antisémites, je me serais laissé prendre par leur enthousiasme et l’excitation sonore des voix. »

Puis vinrent les pogroms, Iassy, Kichinev… dizaines, centaines, milliers, dizaines de milliers… 2 ou 300 000 morts.

Et pendant ce temps là, en France, Pétain, le colonel de La Rocque et René Bousquet sauvaient les juifs français.

 
 
 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s